Randonnée en raquettes : sur les traces des trappeurs La randonnée en raquettes, c’est pratiquer une marche lente !

L’histoire d’une pratique longtemps oubliée 

L’origine des raquettes de randonnée remonte à il y a bien longtemps. A l’époque de la préhistoire déjà, les chasseurs arpentez les contrées enneigées avec des planches plates accrochées à leurs souliers. Ces planches ont ensuite été améliorées des années plus tard, par les Indiens d’Amérique du Sud pour en faire de véritables “souliers à neige”. A l’image de celle que l’on connait aujourd’hui, elles étaient constituées d’un cadre en bois, d’un quadrillage intérieur tressé en cuir, et de fines peaux de bêtes étaient tendues sur la face extérieure. On évaluait aussi déjà la forme de la raquette la mieux adaptée aux différents types de terrains : pattes d’ours, queue de castor, Yukon (étroite et longue). 

C’est en 1604 que les colons français adoptèrent ce nouveau concept et lui donnèrent le nom de “raquette” en référence au nom de l’instrument quadrillé dont on se servait pour jouer au jeu de paume. À partir de ce moment-là, la forme changea pour mieux l’adapter aux terrains plus Alpin d’Europe : une tête ronde, une queue pointue mais pas trop longue. 

À l’époque, les raquettes étaient utilisées pendant les longs moins d’hiver quand elle constituait le seul moyen de déplacement. Car ne l’oublions pas, les voitures n’étaient pas encore à la portée des paysans modestes, et surtout le chasse-neige n’existait pas encore.  

 

Avant d’incarner une forme de loisir comme le connais aujourd’hui, les raquettes étaient donc d’abord un outil. En effet, quiconque ayant eu l’occasion de marcher sans raquettes dans la neige profonde en s’enfonçant jusqu’à mi-cuisse, pourras vous certifier que ce simple outil permet de flotter sur la neige, et donc de favoriser les déplacements en montagne. 

Cet équipement qui avait longtemps disparu de nos contrées suscite désormais un énorme engouement pour les pratiquants de sports nordiques 

La forme des raquettes en “taille de guêpe” et le talon libre assure un pas précis et une marche naturelle. Ce modèle-ci est celui le plus adapté aux terrains pentus et variés. Mais il existe aussi des raquettes plus longues, destinées à marche dans la poudreuse. Vous trouverez aussi sous les raquettes des crampons ou des griffes qui améliorent le pas sur des surfaces plus dures. 

Mais quelles raquettes choisir ? On vous conseille de prendre des raquettes adaptées à votre poids (pour la portance) mais aussi au type de terrain que vous arpenterez (sentiers damés ou poudreuse). 

Alors, prêt à tenter l’expérience et à suivre les traces des trappeurs ? 

Rejoignez nos guides Experience Mont Blanc pour vivre un moment inoubliable dans la neige ! 

 
@ Agence 1786

Les raquettes ? Facile, il suffit de savoir marcher ! 

Et oui, pas besoin de cours ! La randonnée en raquettes, c’est pratiquer une marche lente pendant qu’on prend le temps d’observer les paysages féeriques et d’écouter le silence de la nature. Elle s’adresse à tous types de niveaux à partir du moment où on est en capacité de marcher normalement. C’est un jeu d’enfant !  

Pendant votre pratique, le mieux c’est d’éviter les pentes raides, autant pour le confort de la marche que pour éviter les risques d’avalanches. Pour cela, on vous conseille de vous tourner vers les itinéraires balisés ! Ainsi vous pourrez évoluer dans un cadre naturel, dans la poudreuse immaculée. 

Prenez le temps de l’apprentissage et n’hésitez pas à faire appel à un accompagnateur expérimenté qui vous guidera tout au long de votre expérience.  

Retrouvez toutes nos activités de randonnée en raquettes.

 

Réussir sa sortie en raquettes sur les itinéraires dédiés 

Ces dernières années, en même temps que l’apparition de la randonnée en raquettes comme loisir, sont apparu des itinéraires spécifiques. Il n’est pas nécessaire de se référer à une carte pour rester sur les bons sentiers. Les balisages et les traces sur le sol suffisent à ramener tout le monde à bon port. Ou plutôt au bon chalet !  

Ces itinéraires dédiés sont aussi un moyen de séparer les pratiquants de randonnées en raquettes de ceux qui partent faire du ski de fond. Et cela permet aussi de se déplacer dans un environnement sécurisé pour tous. D’un point de vue environnemental, on s’assure ainsi que les animaux ne sont pas dérangés en incitant les pratiquants à tous se déplacer sur le même itinéraire.  

Pour les plus expérimentés, rien n’interdit cependant de s’éloigner quelque peu des pistes pour une pratique de la marche consciente. Il vous faudra cependant être consciencieux de l’environnement, mais surtout faire preuve de vigilance et de sécurité en ayant toujours une carte voir un récepteur GPS de randonnée.  

Et le must du must, c’est de faire appel à un guide ! Ça tombe bien, chez Experience Mont Blanc on vous propose des sorties sur-mesure pour vous !  

Réservez votre activité par ici. 

 
@ Creatives commons & Agence 1786 

Découvrez plus de pratiques sportives nordiques par ici !  

 
2022 - Experience Mont-Blanc by 1786.travel
Expérience Mont-Blanc uses cookies. Avec votre consentement, nous les utiliserons pour mesurer et analyser l'utilisation du site (cookies analytiques), pour l'adapter à vos intérêts (cookies de personnalisation) et pour vous présenter des publicités et des informations pertinentes (cookies de ciblage).
Personnaliser